Comment bien terminer sa journée float-tube ?

Une journée de float-tube est régulièrement entrecoupé de sessions de 2 heures. J’ai besoin de sortir de l’eau de temps en temps pour me détendre, et le plus important : aller aux toilettes. La pire des choses est de devoir aller aux toilettes en waders au milieu de l’eau, parce que c’est impossible… Pendant mes pauses en dehors de l’eau, je suis sur de pouvoir faire ma petite affaire, si vous voyez ce que je veux dire.

peche-float-tube

Après une journée bien remplie, ou quelques heures, il y a quelques astuces que j’aimerais partager avec vous. Prenez ce qui est utile pour vous et faite ce que vous voulez pour passer les meilleurs moments de pêche.

1. Pêchez sur le chemin

Lorsque la fin d’une session de pêche est proche, je pêche tout le long du chemin du retour où je sortirai de l’eau. J’aime faire ca car cela me force à pêcher à différents endroits du lac que j’ai peut être négligé. Comme tous pêcheurs, j’ai mes petits trucs pour repérer mes spots de pêche. Le problème est qu’il se passe de nombreuses choses sous l’eau que je ne peux prévoir. Parfois il y des rochets, des rebords, des courants sous-marins où les poissons se dirigent et je ne peux pas voir tout cela.

Un jour, je pêchais tranquillement à la fin d’une longue session après que le soleil se soit couché. Il faisait de plus en plus noir et de plus en plus froid minute après minute. Lors de mon dernier lancé, j’ai attrapé l’une des plus grosses truites de ma vie. Maintenant, ce spot est un de mes préférés et il y a toujours une chance d’avoir une grosse truite à cet endroit. Si je n’avais pas fait ce dernier lancé, je ne l’aurais jamais trouvé et je n’aurais jamais eu cette belle prise.

2. Fermez tous les compartiments

Avant de sortir de votre float-tube, soyez sur que tous les zips du float et les poches de votre waders soient fermés. J’ai perdu plusieurs pinces de pêche de cette manière, essayez de ne pas perdre votre équipement comme j’ai pu le faire.

3. Déplacez-vous jusqu’à votre voiture

Parfois, les meilleurs spots de pêche se trouvent de l’autre coté du lac. Je vous ai conseillé de pêcher au feeling mais vous devriez vous déplacer le plus prêt possible de votre voiture. Cela vous permet de marcher le minimum de chemin. Porter son float-tube, spécialement quand on est fatigué d’une journée entière au soleil peut être un challenge… ce qui m’amène au conseil suivant.

4. Concentrez-vous sur la bonne manière de sortir votre float-tube

C’est mon conseil le plus important. Si vous deviez vous souvenir d’un seul, c’est celui-ci. Même pour une personne aussi musclée que moi (haha), porter un float-tube peut causer des blessures si on ne fait pas gaffe. C’est aussi important si vous avez un float d’entrée de gamme, parce qu’il sont plus lourds à cause de l’eau qui a pu s’accumuler à l’intérieur.

J’ai lu quelque part que l’on peut se blesser en portant quelque chose de la mauvaise manière, même  léger, surtout en se tournant.

Je vous encourage donc à vous en souvenir, surtout parce qu’à la fin d’une session de pêche nous sommes sous le coup de nombreuses émotions qui ne vont pas vous aider à garder la tête froide. Vous pouvez être fatigué à cause du soleil, frustré de ne pas avoir eu plus de poisson que votre collègue, ou pressé parce que vous êtes restez trop longtemps à la pêche et que vous allez être en retard pour le dîner. Garder la tête froide lorsque vous remballez votre matos est une question de sécurité.

Il y a deux ans je suis allé pêcher avec mes parents et ma femme. Nous somme restés une semaine et nous avons attrapé de nombreux poisson. Malheureusement, ma mère s’est blessée à l’épaule justement en portant un float-tube. Elle a dû faire d’innombrables séances de kiné pour faire de la rééducation. Depuis ce jour, je fais beaucoup plus attention aux risques de blessure pour mes futurs sessions de pêche. Je ne sais pas si elle aurait éviter cette blessure et je ne dis pas que c’était de sa faute, mais je sais que ses jambes sont plus musclées que ses bras. Se concentrer sur ses jambe et faire attention quand on remonte son float-tube l’aurais surement aidée, et j’espère que cela vous aidera aussi.

5. Sortir l’appareil photo

Sur le chemin du retour jusqu’à votre camping ou chez vous, vous allez parler de cette journée de pêche. J’aime savoir que j’ai mon appareil photo à porté de main pour regarder les photos de cette journée (pas celui qui conduit bien sur). Vous apprécierez surement de faire la même chose.

6. Dégonfler son float-tube partiellement

La pire des choses (autre qu’un waders troué) est un float-tube qui fuit. Il y a beaucoup de choses à faire pour entretenir son float le plus longtemps possible, mais la chose que je fais régulièrement avant de le mettre dans la voiture est de le dégonfler partiellement. Cela favorise un entretien optimale du float-tube et potentiellement, protège votre voiture de l’eau.

7. S’étirer

Plus je vieillie (et je n’ai pas encore 30 ans), plus je fais attention à ma santé et au fait de traiter mon corps correctement. Se déplacer en float-tube, lancer, se tourner, porter son float, tout cela cause de la fatigue musculaire et des douleurs. Faire des étirements après être sortie de son float-tube n’est pas une mauvaise idée. J’aime me dégourdir les jambes et le dos de la même façon que lorsque je dors de ma voiture après une longue route. Un float-tube est super confortable, mais rester dans la même position pendant plusieurs heures nécessite des étirements. Vous n’avez pas à devenir fou avec ces étirements mais des petites manœuvres ne peuvent pas vous faire de mal, bien au contraire.

Voila les quelques conseils que j’avais à partager avec vous pour finir une bonne journée de pêche en float-tube. Rappelez-vous : fun, sécurité et partage sont les maîtres mots à la pêche 🙂

Consulter le guide d’achat